Le Figaro du 17 11 2006

Publié le par Collectif contre la statue de JP2 à Ploermel

Le Figaro 17 novembre 2006

 

Ploërmel: la statue de Jean-Paul II déchaîne les passions

 

RELIGION

Les associations laïques dénoncent une provocation du maire UMP, Paul Ancelin. L'élu dit vouloir rendre hommage au « tombeur du communisme ».

De notre envoyée spéciale à Ploërmel (Morbihan)

« COMBIEN oseront ? ».

Hier, le journal local de Ploërmel, Les Infos. Pays de Ploërmel, s'interro­geait sur le nombre d'habitants susceptibles de venir manifester samedi contre l'installation d'une monumentale statue de Jean-Paul II, sculptée par l'artiste russe d'origine géorgienne Zourab Tsereteli et offerte au maire de la petite cité bretonne, Paul Ancelin.

Il faut dire que l'élu UMP, âgé de 75 ans, est une figure politique régionale qui ne fait pas dans la nuance. Cet ancien militaire, proche de Jacques Chirac, aux côtés de qui il a combattu en Algérie, mais aussi de Nicolas Sarkozy, dont il partage le souci sécuritaire, est respecté pour ses fortes convictions sociales et chrétiennes, mais aussi pour sa détermination à faire de sa ville un fleuron du développement économique.

Toutefois, pour Régine Kerouedan, conseillère municipale de la gauche plurielle, Paul Ancelin est surtout un «fonceur méprisant de l'opinion des autres ». Et l'idée qu'une statue du pape polonais - de plus de 9 mètres de hauteur - puisse être érigée aux frais des contribuables de la commune sur une place publique déjà baptisée «Jean­Paul II » rend hystériques les associations laïques. « Provocation supplémentaire, l'installation est prévue le 9 décembre prochain, jour anniversaire de la loi de 1905 de séparation de l'Église et de l'État», enrage Marylène Guillaume, institutrice à Ploërmel. Cette militante dynamique se bat bec et ongles contre le maire depuis des années. Avec six autres personnes, elle a constitué un collectif contre la statue, à l'origine de la manifestation à laquelle sont attendues un bon millier de personnes. Marylène Guillaume a aussi lancé une pétition qui aurait recueilli, selon elle, autant de signatures.

« Chagall et Picasso réunis »

 S'il s'agit pour le maire d'honorer avec cette statue « un chef d'État étranger, un géant du siècle dernier, le tombeur du communisme », l'institutrice y voit, elle, la création « d'un lieu de culte puisque le maire a lui-même dit qu'elle serait un lieu de pèlerinage ». « Une atteinte, donc, à la loi de 1905 qui interdit ce type de financement», Le coût total de l'opération avoisinerait les 130 000 euros.

Pour l'instant, la place Jean-­Paul Il, située dans un quartier isolé proche du centre-ville, est plutôt triste avec son socle orphelin en granit de 3 mètres de largeur, ses pavillons modernes avoisinants et les restes d'un vaste bâtiment religieux en reconstruction. Le premier conseiller du maire, Patrick Le Diffon, est convaincu que ce monument va « attirer du monde ». Et il évoque la création d'un « circuit Jean-Paul II entre Ploërmel et le sanctuaire voisin de Sainte-Anne d Auray », où s'est rendu le prédécesseur de Benoît XVI. Michel, qui tient un bar sur la place de la mairie s'en «félicite», même s'il s'interroge sur le lien qui peut bien exister entre sa commune et le pape polonais.

De retour de Moscou où il était encore hier matin pour régler les derniers papiers du monument « troublant de ressemblance », Paul Ancelin balaie d'un revers de main cette agitation, « commanditée par des communistes inconscients de la dimension internationale et oecuménique du geste de mon ami Zourab Tsereteli ». Le maire s'enflamme à l'évocation de l'artiste, président de l'Académie des beaux-arts de Moscou, ami de Vladimir Poutine et du maire de Moscou, ancien communiste devenu «fervent orthodoxe ». Ses oeuvres monumentales sont très controversées, mais pour Paul Ancelin « c'est Chagall et Picasso réunis ». L'artiste sera reçu en grande pompe au cœur de la Bretagne, le 9 décembre prochain, ainsi que le nonce apostolique - le représentant du Pape en France - Mgr Fortunato Baldelli. Bernadette Chirac était annoncée, mais il semble que sa venue ne soit plus d'actualité.

SOPHIE DE RAVINEL

Publié dans Articles de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article