Agence Bretagne Presse 10 12 2006

Publié le par Collectif contre la statue de JP2 à Ploermel

Ploermel le 10/12/06: Depeche de ABP

Ploërmel : les opposants à la statue manifestent à Augan

[ABP] Si l'inauguration s'est bien passée, les opposants n'ont pas baissé les armes. Pendant les cérémonies, ils tenaient débat à quelques kilomètres de Ploërmel.

A l'initiative du collectif contre l'installation de la statue de Jean-Paul II à Ploërmel, un débat a eu lieu ce dimanche en marge des cérémonies officielles sur la commune d'Augan. Au foyer municipal de la commune, les opposants au projet ont expliqué leur combat, et les raisons de leur absence à l'inauguration : nous nous battons sur le terrain de la loi a indiqué la responsable du collectif, précisant ici, la loi est manifestement bafouée . L'argumentation des opposants tourne autour de la croix installée au sommet du monument, et qui en fait un monument religieux .

Les opposants basent leur contestation sur la loi de 1905 , dite de séparation de l'église et de l'Etat, et notamment sur les articles 2 et 28, qui ne permettent pas l'érection d'un monument à caractère religieux sur une place publique avec de l'argent public. Les opposants ont attendu l'arrivée de la sculpture pour vérifier la présence de cette croix qui n'était pas précisée dans le dossier initial. Puis, ils ont déposé deux référés devant les tribunaux de grande instance de Vannes et de Rennes. Ce qu'ils réclament : dans un premier temps, l'arrêt des travaux d'installation de la statue, puis devant le TGI de Rennes, l'installation d'une bâche pour cacher le monument.

Le collectif souligne ne pas avoir été entendu par les tribunaux, qui n'ont pas jugé sur le fond le dossier, au motif que l'urgence n'était pas manifeste . Devant ces difficultés, le collectif a décidé d'en référer au conseil d'Etat pour statuer sur les décisions de ces deux tribunaux . De plus, le collectif annonce pour la semaine prochaine le dépôt d'un recours sur le fond de l'ensemble du dossier devant le tribunal administratif de Rennes . Et la responsable de finir par un appel : nous irons jusqu'au bout .

En parallèle à ce débat, les clowns de la BAC ou Brigade Activiste des Clowns , ont décidé de descendre dans les rues de Ploërmel pour manifester leur opposition. Dans une ambiance bon enfant, une dizaine de personnes, grimées en clowns, ont déambulé en chantant dans les rues de la petite cité. Ils n'ont cependant pas pu atteindre le lieu de la cérémonie : ils ont en effet été stoppés à 200 mètres de la statue par les forces de l'ordre. Le face à face a duré quelques dizaines de minutes.

Durant ce temps, l'une des militantes du groupe a tenté de passer le barrage de gendarmerie en courant. Elle a rapidement été attrapée par des personnes du public, visiblement décidées à ne pas laisser une autre voix que la leur s'exprimer. Une attitude qui en dit long sur l'état d'esprit de ceux qui soutiennent ce monument. Le calme est très vite revenu et les clowns sont repartis vers les rues du centre de la cité.

 

Texte: JP Tranvouez Photos : S Jolivel

Publié dans Articles de presse

Commenter cet article